Yaourts et
spécialités laitières
artisanales Bio

Sébastien brebis

Sébastien brebis

1 Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Mes parents avaient une ferme, et depuis tout petit je gardais les animaux. C’est de famille, mais je n’ai pas été obligé, j’ai souhaité le faire.

2. Racontez-vous votre journée type d’éleveur.

C’est très aléatoire : il n’y a pas de journée type, mais matin et soir, nous consacrons environs 3h à nous occuper de nos bêtes. Le matin, je trais de bonne heure, puis, du printemps à l’automne, les brebis partent dans la prairie se nourrir. L’hiver, je dois aussi les alimenter. Ensuite, je m’occupe de mes autres animaux car j’ai aussi des vaches. Tous les jours jusqu’à 10h en général, nous nous occupons des bêtes.

Le reste de la journée, il faut s’occuper de l’exploitation, couper du bois, entretenir les clôtures, puis vers 17h nous recommençons la traite avec les mêmes étapes que le matin, puis nous rentrons les animaux pour la nuit.

3 Pourquoi vous avez choisi de travailler avec Baskalia ?

Nous entretenons une relation de longue date, depuis l’époque où votre laiterie avait pour nom Esne Ona. Au départ, nous vous vendions le lait à la saison morte, lorsque le laitier ne passait pas pour la collecte, ce qui nous permettait de traire un mois de plus. Puis de fil en aiguille, notre relation s’est développée jusqu’à ce que nous vendions la totalité de notre production à Baskalia.

4 Choisissez un mot pour définir Baskalia

Je dirai tradition, et la relation humaine aussi que j’entretiens avec mon interlocutrice à la laiterie.

Nous contacter